Château Camarset

Aux portes de Bordeaux, le château Camarset se trouve sur la commune de Saint Morillon, dans le canton de La Brède, avec ses sols graveleux typiques des graves. Une famille passionnée y produit des vins de qualité blancs et rouge typiques de l'appelation graves.

Notre histoire

Le château Camarset est un ancien relais de chasse de la famille Montesquieu. Il est répertorié dans le fameux guide " Bordeaux et ses Vins " d'Edouard Féret, dès sa deuxième édition, en 1868. Il produisait alors 5 à 8 tonneaux de vin rouge (un tonneau contenait 912 litres) et 60 à 80 tonneaux de vin blanc. Il est crédité d'une production de 70 à 80 tonneaux dans l'ouvrage de Franck : " les grands vins de Bordeaux). Dans la septième édition du Féret, en 1898, il est en tête des propriétés de Saint-Morillon, avec une production de 15 tonneaux de vin rouge et de 50 tonneaux de vin blanc, pour une superficie plantée d'environ 40 hectares. Puis, du fait de la crise du phylloxéra et de la mévente du vin pendant l'entre-deux-guerres, la vigne a été peu à peu arrachée de sorte qu'à la fin des années 80, ne subsistait plus qu'un hectare de vigne plantée. C'est en 1990 que les propriétaires décidèrent de relancer la production, en créant une société civile d'exploitation agricole, laquelle a procédé à la replantation des vignes, à la rénovation du chai, à l'achat de barriques neuves, etc..., et depuis, l'aventure continue...

Le terroir

Aux portes de Bordeaux, la propriété se trouve sur la commune de Saint Morillon, dans le canton de La Brède, avec ses sols graveleux typiques des graves. En partie haute, sur une croupe graveleuse avec sables argileux se situent les parcelles de vignes rouges ; en partie basse, sur des sols plus calcaires et fossilifères se situent les parcelles de vignes blanches. L'encépagement adapté à la nature du sol de chaque parcelle, est composé de :
- Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc pour le vignoble rouge
- Sémillon, Sauvignon pour le vignoble blanc.

L'esprit

Aujourd'hui, si la propriété est toujours aussi vaste, la vigne s'étend sur une surface d'environ 3 hectares, répartie en petites parcelles. Le vignoble des graves est un vignoble de clairière, donnant une fraîcheur au cru ; la vigne est parsemée au milieu des bois de pins, de chênes ou d'acacias qui embaument les parcelles et cela est particulièrement vrai à Camarset. Le nombre de bouteilles produites est limité à environ 10 000 par an, ce qui permet une parfaite maîtrise du processus de vinification. L'ambition des propriétaires est de produire des vins de qualité, typiques de l'appellation graves, qui est le berceau de la vigne à Bordeaux, en rouge et en blanc. Le vin blanc très agréable à boire dès la première année avec ses arômes fruités, présentera après quelques années une robe plus intense avec en bouche une belle harmonie. Le vin rouge devra être attendu, afin que les tannins s'adoucissent et qu'il parvienne à la puissance typique des graves rouges.

Le savoir faire

Les propriétaires pratiquent la viticulture raisonnée, qui correspond à une démarche globale de gestion d'exploitation visant, au-delà du respect de la réglementation, à renforcer les impacts positifs des pratiques agricoles sur l'environnement et à en réduire les effets négatifs. Autrement dit, très peu de produits chimiques, mais au contraire une attention extrême portée aux cycles naturels de la vigne, parcelle par parcelle. Les vendanges sont faites manuellement environ cent jours après la floraison, en fonction du degré de maturité des raisins. Pour les rouges, la première opération est l'éraflage, opération mécanique qui consiste à détacher et séparer les rafles des baies ; puis le moût est déposé dans des cuves pour les phases de macération puis de fermentation alcoolique. Le vin est ensuite mis en cuves ou se produit la seconde fermentation dite fermentation malolactique. Pour les blancs, on pratique la macération pelliculaire : le moût est laissé en contact pendant quelques heures avec la peau afin de l'enrichir d'arômes plus complexes. Vient alors le pressurage : les baies sont déversées dans un pressoir qui exerce une pression douce. La fermentation peut alors commencer, fermentation en barrique afin de réguler les phénomènes d'oxydation ; puis vient le soutirage. Pour les rouges comme pour les blancs, la phase suivante est l'assemblage, suivie de l'élevage en barriques, pendant 12 à 18 mois, selon les années.

Points de vente